Fermer

Séminaire international sur la planification du développement régional et les odd en Mauritanie

La Région de Nouakchott, en partenariat avec le PNUD dans le cadre du Programme d’Appui à la Gouvernance Régionale et le Développement Économique Local (PAGOURDEL) a organisé les 18 et 19 février 2019 à Nouakchott un séminaire international sur la planification régionale et les ODD en Mauritanie.

L’objet de ce séminaire est de présenter aux acteurs nationaux participants les différentes modalités de planification du développement régional, son importance et sa pertinence dans le contexte mauritanien. Cela leur a permis de :

  • Discuter de l’importance de la planification du développement régional dans le contexte du processus de décentralisation et de régionalisation et de la mise en œuvre globale des ODD.
  • Se familiariser avec les différentes approches de la planification stratégique du développement régional et saisir les éléments critiques des plans stratégiques de développement régional (PSDR) et leur rôle dans la poursuite de la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Ont pris part à ce séminaire, outre des cadres de la DGCT, du MEF, de la Région de Nouakchott et 5 Walis (Nouakchott El Gharbia, Adrar, Assaba, Hodh Chargui, Trarza), les présidents des conseils régionaux, les cellules régionales du MEF et des représentants d’institutions Marocaines, Andalouses, Basques, Catalanes, Turques ainsi que de la DG REGIO de l’Union Européenne et du PNUD Bruxelles.

La cérémonie d’ouverture du séminaire a été présidée par M. le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation en présence de M. le Ministre de l’Économie et des Finances, du Représentant Résident du PNUD, du DG des Collectivités territoriales, du Wali de Nouakchott El Gharbia et de la Présidente du conseil régional de Nouakchott.

Dans son mot d’ouverture, M. le Ministre a  indiqué que le séminaire se tient au moment où notre pays est résolument engagé dans la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) qui constitue le cadre de référence de la politique économique et sociale du gouvernement à l’horizon 2030 et dont les Objectifs de Développement Durable ont constitué une référence solide, aussi bien dans la définition des orientations stratégiques que dans l’appréciation du niveau d’ambition et le choix des résultats recherchés.

Il a ensuite souligné que, conformément à la vision éclairée de Son Excellence Monsieur Mohamed OULD ABDEL AZIZ, Président de la République, et de son projet à la fois ambitieux et réaliste pour le développement harmonieux du pays, le Gouvernement a adopté la déclaration de politique de décentralisation et de développement local de 2010 et la loi organique relative à la région de 2018, ce qui a fait de la décentralisation un choix stratégique irréversible.

Lui succédant, Monsieur le Représentant Résident du PNUD a rappelé les grands axes du PAGOURDEL en liaison avec les ODD et le troisième levier de la SCAPP avant de réitérer l’engagement de son institution à accompagner le gouvernement mauritanien dans le cadre du processus de régionalisation en cours et à œuvrer à faciliter le dialogue et l’implication des partenaires au développement pour atteindre les objectifs établis.

Les débats et discussions au cours des deux journées du séminaire ont permis de souligner le rôle central des régions comme acteur stratégique pour encadrer, impulser et mettre en cohérence le processus de développement local en relation avec l’Agenda 2030 de Développement Durable et ses ODD.

Au même temps, ils ont fait émerger l’impératif de renforcer le cadre d’action des régions en les dotant d’instruments et capacités nécessaires pour faire face aux défis que leurs fonctions renouvelées impliquent dans le cadre de la réforme institutionnelle en cours.  Cela tient en particulier aux trois domaines suivants : la planification stratégique alignée à la localisation de la SCAPP et les ODD , la promotion du développement économique local et  le renforcement des cadres normatifs et institutionnels, notamment en termes de gouvernance multi-niveaux, en ligne avec la réforme en cours.

A l’issue de discussions approfondies sur les divers aspects des thématiques abordées et des contacts en marge des travaux, les participants ont adopté « le communiqué de Nouakchott » dans lequel les participants ont exprimé leur volonté de poursuivre leur collaboration afin d’identifier des opportunités d’échange de compétences et coopération technique en accompagnement à l’action des régions mauritaniennes dans les domaines identifiés.